Accueil > Problèmes de Peau > Le Vitiligo ou Leucodermie

Le Vitiligo ou Leucodermie

Le vitiligo est une maladie de la peau plutôt fréquente. Selon des études, elle touche 0,5% à 2% de la population, autant les hommes que les femmes.

Qu’est-ce que le vitiligo ?

On reconnaît le vitiligo à ses plaques blanches sur des zones de la peau où les cellules qui fabriquent la mélanine ont disparu. Ces cellules sont appelées les mélanocytes.
Les plaques de vitiligo ne grattent pas, ne brûlent pas et ne font pas mal.
Elles ne sont pas non plus contagieuses.

Vitiligo

Quels sont les symptômes ?

On distingue plusieurs types de vitiligo :

  • Le Vitiligo Généralisé
    C’est la forme la plus fréquente. Les plaques sont assez nombreuses et plus ou moins symétriques.
  • Le Vitiligo Segmentaire
    Cette forme est parfois concentrée en forme de bande sur une zone particulière (par exemple un seul côté du corps), et est limitée à une ou deux plaques.
  • Le Vitiligo Universel
    C’est le dernier type de vitiligo, il peut parfois toucher l’ensemble du corps en ne laissant que très peu de peau saine.

Sachez que l’évolution du vitiligo est imprévisible. Il peut rester stable comme s’étendre plus ou moins rapidement voire régresser, souvent sous l’effet des ultraviolets (UV) du soleil.
Le vitiligo ne touche pas les autres organes, ni la survie des personnes atteintes.
De ce fait, le vitiligo est encore considéré comme un problème esthétique bénin., tandis qu’il à été démontré qu’il peut avoir des effets importants sur la vie des personnes qui en souffrent.
Des études ont montré que le retentissement psychologique du vitiligo était comparable à celui de la dépression, de l’hypertension artérielle ou même de certains cancers.
Des progrès thérapeutiques ont été réalisés ces dernières années mais malheureusement la repigmentation n’est pas toujours obtenue. Cependant, la physiopathologie du vitiligo est aujourd’hui mieux connue et des perspectives encourageantes prennent place.

Quelles sont les causes ?

Si le stress est parfois facteur du déclenchement ou l’aggravation de certains vitiligos, il n’en est pas la cause.
Le vitiligo est une maladie complexe associant des facteurs génétiques et non génétiques.
Deux grandes études génétiques réalisées chez des cas familiaux de vitiligo ont identifié des locus de susceptibilité. Aussi, les données concernant l’implication du système immunitaire sont de plus en plus importantes.
Le diagnostic du vitiligo est fait par l’examen clinique, en particulier lorsque les plaques blanches sont déjà nombreuses, et distribuées de façon symétrique.
Parfois le diagnostic est difficile, en particulier dans les formes débutantes ne comportant que très peu de lésions visibles.

Quels-sont les traitements possibles ?

Leucodermie

Il existe des traitements de référence respectivement pour les vitiligos vulgaires généralisés et localisés. Le traitement chirurgical par greffe de mélanocytes ou greffe de peau mince est quant à lui, le meilleur traitement des vitiligos segmentaires stables depuis au moins 3 ans.

Cependant nous avons récemment trouvé des nouvelles approches thérapeutiques :


  • Le tacrolimus pommade
    En applications biquotidiennes, il a montré des résultats sans effet secondaire en terme d’apparition de petits vaisseaux.
  • Le pimecrolimus
    En crème, l’efficacité est comparable au tacrolimus pommade, ce n’est cependant pas disponible en France.

  • Les lampes délivrant des UVB
    Elles ont montré des taux élevés de repigmentation dans les vitiligos localisés.
  • Le laser excimer
    Les résultats sont très encourageants et les effets secondaires limités. Une étude comparative a montré que les lampes et les lasers excimer avaient une efficacité similaire dans le traitement du vitiligo.

En cas d’inefficacité des traitements proposés, des solutions cosmétologiques tels que les crèmes couvrantes spécialisées, la dermo-pigmentation ou les autobronzants pourront apporter une aide non négligeable.

Comment l’éviter ?

Les plaques de vitiligo étant dépourvues de pigment, elles sont plus sensibles au soleil et rougissent plus rapidement. Il est donc important de les protéger avec un écran solaire d’indice élevé.
Certaines plaques de vitiligo correspondent à des zones de frottement ou de micro-traumatismes répétés : démaquillage trop énergique, rasage, gants de crin, élastique des sous-vêtements… Certains gestes répétés inconsciemment par le patient sont aussi parfois en cause. Votre dermatologue vous aidera à en prendre conscience et à éviter ces gestes.

Questions relatives au Vitiligo

COMMENT ? 

  • Comment guérir le Vitiligo ?
  • Comment se débarrassé du Vitiligo ?
  • Comment on attrape le vitiligo ? 

QUEL ?

  • Quelle est la cause du Vitiligo ?
  • Quel traitement contre le Vitiligo ?
  • A quel âge apparait le Vitiligo ? 

QU’EST-CE QUE ?

  • Qu’est-ce que c’est le Vitiligo ?
  • Est-ce que le Vitiligo se soigne ? 
  • Est-ce que le Vitiligo peut disparaitre ? 

Lexique

Mélanine

Pigment de couleur fabriqué par les cellules de la peau qui lui donne sa coloration. Tous les individus ne possèdent pas le même taux de mélanine c’est pour ça que les couleurs de peau sont différentes.

Locus de susceptibilité 

Gène plus susceptible a une malade (ex: cancer, anorexie)

Laser excimer

Laser qui émet un rayonnement invisible qui sculpte la surface de la cornée.

Mélanocyte 

Cellules localisée dans l’épiderme ou le derme, responsable de la pigmentation de la peau par la sécrétion de mélanine.

Tracolimus

Immunosuppresseurs, médicament qui agit sur l’action du système immunitaire.

Dermopigmentation

Méthode consistant à introduire, au niveau de la partie profonde de la peau, le derme, une substance colorée afin de dessiner un motif visible, permanent ou semi-permanent.

Ultraviolets

Rayonnement électromagnétique de même nature que la lumière visible mais dont les longueurs d’onde sont inférieures et donc non perceptible par l’œil.

Pimecrolimus

S’utilise pour le traitement des troubles de la peau sur une courte durée.