La dermatite atopique

La dermatite atopique est une maladie qui touche plus d’un nourrisson sur 10.
Elle était appelée auparavant eczéma constitutionnel.
A ce jour, il n’y a pas de chiffres exacts concernant les personnes touchées mais on évalue environ à 10 et 15% des nourrissons.
C’est un chiffre à l’échelle européenne, car il faut savoir qu’il peut monter jusqu’à 30% dans certaines régions d’Europe (de 1 mois à 2 ans).

dermatite-atopique-dermatologue-perpignan

Qu’est-ce que la dermatite atopique ?

A la base, il s’agit d’une maladie qui concerne les enfants. Elle débute chez le nourrisson ou l’enfant en bas âge.
La dermatite atopique apparaît généralement vers 3 mois mais parfois avant.
Elle se localise sur le visage et plus précisément sur les joues et le menton.
Si elle s’accompagne de diarrhée ou de régurgitations, cela peut être une allergie alimentaire qu’il faut alors signaler au pédiatre.
Les personnes touchées par la dermatite atopique sont prédisposées de manière génétique.
La peau présente une perméabilité anormale et le système de défense immunitaire est très réactif.
Ceci va donc entraîner l’intrusion de différents allergènes tels que le pollens, les poussières, le savon dans l’épiderme et stimuler le système de défense immunitaire.
C’est là alors que vont apparaître les premiers signes d’eczéma : démangeaisons, inflammation et suintement.
Du fait qu’il y ait une diminution des graisses à la surface cutanée, la peau devient sèche, irritable et hyper-réactive.
Le problème de perméabilité est lié à une anomalie de la filaggrine qui est une molécule importante car elle permet à la couche cornée de se placer sous forme de filet ou de filaments très serrés de kératine permettant la cohésion et l’imperméabilité de l’épiderme.

Quels en sont les signes?

La dermatite atopique commence souvent par une rougeur de la peau qui se met alors à démanger.
Chez le nourrisson c’est un problème qui peut entraîner des troubles du sommeil selon l’intensité des démangeaisons.
Il peut apparaître des petites surélévations qui provoquent une rugosité de la peau.
Dans certains cas, suite à cette rougeur il peut y avoir un suintement auquel va suivre une phase croûteuse.

dermatite-atopique-dermato-perpignan

A quels endroits se localisent la dermatite atopique ?

La dermatite atopique se localise à différents endroits selon l’âge.
Chez le nourrisson, c’est en général sur le visage (joues, menton, front) puis la face externe des bras et des cuisses.
Chez l’enfant plus grand, elle se localise sur le cou, les plis du coude, les poignets et l’arrière des genoux.
Enfin, dans le cas où elle touche un adulte, elle peut se situer sur tout le corps mais en général, ce sont le cou et le visage qui sont ciblés.

Son évolution et ses complications

Cet eczéma peut évoluer en alternant poussées et rémissions. Tout dépend de l’enfant et de sa gravité. Sa durée peut varier de quelques mois à quelques années. Il n’y a pas d’âge prévisible de disparition. Chez certaines personnes, elle peut persister jusqu’à l’âge adulte.
Les lésions de grattage dues à la dermatite atopique peuvent provoquer une surinfection bactérienne souvent causée par un staphylocoque doré mais ce cas est rare.
La surinfection peut être virale par le virus de l’herpès qui est fréquent à la maison, en crèche ou à l’école. Il faut y prêter attention car cela peut devenir grave notamment en cas d’apparition de fièvre ou une altération de l’état de santé.
D’autres complications comme le retard de croissance et l’eczéma de contact peuvent aussi se présenter.

Quelles sont les causes et les facteurs qui la déclenchent

Il y a deux causes principales pour la dermatite atopique. Il y a le terrain atopique (dermatite atopique, asthme, rhumes des foins, allergies alimentaires) et les anomalies transmises génétiquement (père ou mère).
Le savon, les lessives, les tissus rêches, certains aliments, la chaleur, la sueur, la sécheresse de l’air sont tout autant de facteurs déclencheurs de dermatite atopique.
Il faut être vigilant à tout ce qui peut agresser la peau ainsi qu’à l’environnement.

Comment soigner la dermatite atopique ?

La dermatite atopique peut se soigner avec un traitement prescrit par le médecin (dermocorticoïdes) mais pas que.
Il est important de prendre des mesures qui pourront augmenter l’efficacité du traitement.
Il faut en premier lieu éviter le contact avec des tissus comme la laine ou le synthétique. L’idéal est le coton.
En cas de transpiration ou lors de la sortie de bain, il faut sécher la peau en la tamponnant ou lieu de la frotter.
Hydrater la peau avec des produits émollients est aussi un plus pour soulager les démangeaisons.
Il n’y a qu’un médecin qui peut diagnostiquer une dermatite atopique. Il se base sur l’âge de survenue, l’aspect, la localisation des lésions et le terrain atopique familial.
Un bilan allergologique peut être utile dans certains cas, surtout lorsque l’état de l’enfant ne s’améliore pas.

Si vous avez donc le moindre doute, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre médecin traitant qui pourra vous dire exactement ce qu’il en est.